Générosité : une qualité du créateur de richesse

Générosité : une qualité du créateur de richesse.

Le créateur de richesses doit apporter un plus à son entourage, et pour cela, il est obligatoire de donner le meilleur de soi. Il doit parvenir à dépasser la pensée commune, qui est de tout garder pour soi.

Pour réussir, le commun des hommes s’imagine qu’il faut penser exclusivement à soi. Ces pensées égoïstes ne peuvent pas faire progresser. La création de richesse est un long processus, durant lequel la générosité vient se greffer aux autres qualités acquises.

Les gens sont égoïstes parce qu’ils pensent que les richesses diminuent avec le temps. Cette pensée est erronée parce qu’il y’en a suffisamment pour tout le monde, seul celui qui en a les qualités peut attirer la richesse.

La générosité est le fait de donner aux autres sans attendre aucune contrepartie. Elle fait partie de la loi de la semence, qui stipule que ce qu’on sème, on le récolte. Elle s’applique à tous les aspects de la vie.

La Bible elle-même reconnait la valeur de la générosité, en soutenant l’idée selon laquelle Il faut savoir donner pour recevoir. Ceux ayant compris ce principe fondamental, l’ont appliqué au fur et à mesure pour accroitre leurs richesses.

Etre généreux ne signifie pas donner des grosses sommes d’argent aux œuvres de bienfaisance, devant les médias pour soigner son image. Il ne s’agit là que d’opérations médiatiques pour assoir l’orgueil.

La générosité est une disposition du cœur qui s’acquiert. Il s’agit de faire du bien autour de soi, en évitant les abus. Le don doit aller au delà de l’argent. Donner peut revêtir plusieurs aspects.

Cela peut s’illustrer comme investir son temps pour les autres, donner l’amour, partager ses connaissances, aider quand on vous le demande. Le faire pour notre entourage, mais aussi pour ceux que nous ne connaissons pas.

Donner c’est se souvenir qu’il existe des nécessiteux, et de leur venir en aide, et de leur permettre de s’épanouir dans la vie. Il s’agit de rendre aux malheureux des raisons de vivre, comme le pensait l’Abbé Pierre.

Donner veut dire accepter de se transformer en source de bénédiction. Au-delà de la compréhension religieuse de ce mot, la bénédiction est un bienfait que l’on accorde à quelqu’un, et cela est valable dans tous les aspects de la vie.

Cependant, donner et recevoir sont des notions indissociables. Si donner implique la générosité, recevoir implique l’humilité, implique qu’on dépend aussi des autres. Les pauvres ne savent pas recevoir, à cause de la mauvaise opinion qu’ils ont d’eux même.

Pour chaque donneur, il faut un receveur, c’est pourquoi la loi de la semence est aussi la loi de la compensation.

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Pinterest